• Subcribe to Our RSS Feed

Quelle contraception pour votre chatte ?

mar 20, 2013   //   by admin   //   Chat  //  No Comments

Particularités anatomiques : la chatte présente extérieurement une vulve en région ventro-caudale de l’abdomen à 1 ou 2 centimètres sous l’anus. Elle possède en général 5 paires de mamelles mais les variations ne sont pas rares. Chez les jeunes, la différenciation des sexes n’est pas facile, pensez à la faire vérifier par votre vétérinaire.

IMG_3029

chatte sur le dos : vulve à quelques cm au dessus de l’anus,

Physiologie sexuelle :

Une chatte est pubère vers 6 mois. Le nombre de cycles annuels de chaleurs dépend de la race (très nombreux chez le siamois) et de la saison. En général, dès que les jours rallongent (printemps, été), les chaleurs se succèdent à un rythme plus ou moins rapide. Les manifestations sont surtout comportementales : vocalises, frottements, fugues. La chatte ne présente pas de pertes vulvaires sanguines.

L’ovulation est provoquée par l’accouplement. La gestation dure deux mois, le sevrage est possible vers 7 semaines, Le  meilleur moment pour l’adoption d’un chaton se situe vers 8 semaines, impérativement après 6 semaines.

 Il n’y a pas de ménopause chez la chatte mais les ovaires de la chatte âgée deviennent souvent kystiques et le déséquilibre hormonal qui en résulte peut entrainer une infection utérine.

Pourquoi envisager une contraception ? La recherche de partenaires expose les chattes aux risques de fugues, accidents de la voie publique et bagarres. Certaines maladies infectieuses comme la leucose (Felv) ou le sida NON transmissible à l’homme (Fiv) sont sexuellement transmissibles, la contraception supprime ce risque. Enfin, il convient d’éviter les abandons de chatons et la pullulation de chats errants. Ces derniers vivent dans de mauvaises conditions, exposés aux aléas climatiques et aux maladies. Ils deviennent alors des risques de zoonoses c’est à dire de maladies transmissibles à l’homme : transmission de vers : ascaridiose et rarement échinococcose, pulicose (puces vecteurs de rares mais possibles rickettsioses telles que fièvre pourpre, maladie de la griffe du chat), tiques susceptibles de transmettre par exemple la maladie de Lyme.

 

–       Vous voulez pouvoir la faire reproduire ensuite :

L’absence de contraception médicamenteuse est la seule façon d’être sûr de ne pas interférer avec la fertilité, le port de boule Quies est préconisé pour les propriétaires !

Pour supprimer transitoirement les chaleurs, il existe des implants, des injections et des pilules contraceptives.

Dans l’état actuel des connaissance, la pose d’implant tous les 11 mois environ (Suprélorin®) est envisageable hors AMM* avec de grande chance de réversibilité. Attention, l’implant peut induire des chaleurs temporaires (15 jours) mais fertiles !

De même, le délai d’effet peut aller jusqu’à 12 semaines pendant lesquels mâles et femelles doivent être séparés.

Les injections hormonales tous les 4 mois ou la « pilule »  à donner tous les 15 jours entrainent des modifications utérines susceptibles de se transformer en infection. Leur effet n’est pas systématiquement réversible. Elles augmentent le risque de diabète sucré et elles sont contre-indiquées en cas de tumeur mammaires.

 

–       Vous ne voulez pas la faire reproduire :

La stérilisation chirurgicale (ablation des ovaires) est définitive, il s’agit d’une ovariectomie. Elle offre plusieurs avantages :

- aucune infection utérine ultérieure n’est alors possible.

– le risque de tumeur mammaire diminue  de 11 fois si on intervient entre 6 mois et 2 ans

 

ovaires kystiques de chatte

ovaires kystiques de chatte

Quelles en sont les risques et inconvénients de la stérilisation chirurgicale ?

 

Les risques :

Aucune intervention chirurgicale n’est dénuée de risque mais la consultation préopératoire et l’anesthésie raisonnée permettent de le réduire.

 

Les inconvénients et leur prévention :

a) La prise de poids n’est pas une fatalité !

La stérilisation diminue les besoins métaboliques, elle entrainerait une altération du niveau de satiété et une diminution de l’activité physique.
Il est possible (et recommandé !) d’adapter les apports alimentaires en proposant un aliment industriel moins calorique type aliment pour chat stérilisé et de qualité pour rassasier votre chatte, ou d’augmenter la proportion de légumes en cas de ration ménagère. Pour satisfaire l’appétit de votre chatte, il est aussi possible de compléter sa ration avec des légumes cuits à la vapeur (courgettes, courge ou autre). Vous pouvez aussi favoriser son activité en stimulant son instinct de chasse (cacher son alimentation dans toutes la maison, mettre ses croquettes dans un Pipolino® (qui ne délivre la pitance que si le chat s’active à le faire rouler) ou dans les anfractuosités de diverses objets (qui forcera votre animal à développer des trésors d’agilité pour les récupérer !)

 

Valeur calorique : 3 croquettes = 100 g de courgettes cuites !

 

b) stérilisation = facteur de risque  pour la cystite idiopathique (par manque d’exercice) à prévenir par l’alimentation et la prise de boisson!

Un chat boit naturellement peu, un chat qui mange exclusivement des croquettes ingurgite 2 fois moins d’eau qu’un chat qui mange un aliment humide.

Fontaine à eau et aliment mixte : croquettes+ boite/sachet fraîcheur spécial pour chat stérilisé constituent  une bonne prévention.

En effet, les aliments ciblés pour chats stérilisés sont allégés pour éviter la prise de poids (= autre facteur de risque de cystite) et donnent un pH urinaire neutre incompatible avec la formation de calcul, à condition que la prise de boisson soit suffisante…

 

En pratique :

- A partir de l’âge de 6 mois, prenez rendez-vous 1 semaine à l’avance environ

- Amenez-la le matin, propre après un jeûne de 8 heures

- Après un examen clinique complet et si possible un bilan sanguin pré-chirurgical, votre chatte sera opérée : ovariectomie.

- A son retour à la maison, vous pourrez lui proposer un petit repas appétant, elle peut être « fatiguée » pendant 2 jours et monter un appétit capricieux, il convient alors de lui proposer un aliment de «  convalescence » appétant

- Deux à trois  jours après, lors du contrôle de pansement,  puis au retrait des fils, vous pourrez poser toutes les questions qui vous préoccupent. Nous vous conseillerons pour son alimentation ultérieure.

– Introduisez  progressivement sur 10 jours l’aliment pour chat stérilisé.

 

Leave a comment