• Subcribe to Our RSS Feed

Les parasites du lapin

avr 15, 2013   //   by admin   //   NAC  //  No Comments

LES PARASITES INTERNES DU LAPIN

Les helminthes sont beaucoup moins fréquents que chez les carnivores.

Par précaution, la vermifugation annuelle (fenbendazole) peut être indiquée sur 3 jours pour les lapins qui sortent, à la fin de l’été.

Les coccidies sont beaucoup plus fréquentes et peuvent déclencher des diarrhées au moment du sevrage, un traitement de 5 jours (triméthoprim/sulfamides) est alors indiqué.

Beaucoup de lapins seraient porteurs sains d’Encephalitozoon cuniculi et certains pourraient déclencher la maladie (syndrome vestibulaire, uvéite) à la faveur d’une immunodépression (déclenchée par exemple par le stress de l’adoption).

Par précaution et parce qu’il s’agit d’une zoonose, 10 à 15 jours de fenbendazole sont recommandés au moment de l’adoption.

 

Pour en savoir plus sur ce parasite, cliquez sur ce lien :

fr.wikipedia.org/wiki/Encephalitozoon_cuniculi

 

LES PARASITES EXTERNES DU LAPIN

Les lapins sont souvent porteurs sains de parasites, une baisse d’immunité, fréquente au sevrage avec le stress de l’adoption peut alors déclencher l’expression de la maladie parasitaire.

A la belle saison, les lapins peuvent attraper les mêmes puces que les chiens et les chats mais il existe aussi la puce du lapin : Psilopsyllus cuniculi.

A la belle saison, il convient de les traiter chaque mois avec un produit adapté (attention certains anti-parasitaires externes des carnivores sont toxiques pour le lapin, demandez conseil à votre vétérinaire.)

La Cheyletiellose (cheylettiella parasitovorax) se traduit généralement par la présence de grandes squames en arrière du cou.

La gale des oreilles (psoroptes cuniculi) s’observe également mais de façon moins fréquente que chez les carnivores.

La gale (sarcoptes scabiei), très prurigineuse, crouteuse et responsable d’un facies original avec nez en trompette (photo) est plus rare.

IMG_1006

lapin atteint de gale

sarcoptes scabiei vu au microscope

sarcoptes scabiei vu au microscope

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une attention particulière sera portée sur la teigne dont l’agent responsable est Trichophyton.  Environ 30 % des lapins seraient porteurs sains et l’expression de la teigne peut être discrète : lésions crouteuses sur les doigts et dépilation sur la face ou croutes sur a truffe.

Attention, Trichophyton mentagrophytes est transmissible à l’homme (zoonose) chez qui ce parasite peut déclencher un herpes circiné (plaque rouges rondes qui démange).

A l’acquisition d’un jeune lapin sevré, même en absence de lésion et pour prévenir l’expression d’un portage sain et la transmission à l’homme, il est conseillé de badigeonner une émulsion prescrite par votre vétérinaire (énilconazole) 4 fois à 4 jours d’intervalle.

Pour en savoir plus sur ce parasite, cliquez sur ce lien :

www2.vetagro-sup.fr/etu/DPN/parasites/tricho.htm

Leave a comment