• Subcribe to Our RSS Feed
Browsing "Chat"

Quelle trousse d’ « urgence » emmener pour soigner les petits bobos de vacances ?

août 1, 2013   //   by admin   //   Chat, Chien  //  No Comments
  • Compresses, bande crêpe, bande cohésive et ciseaux, antiseptique, pommade cicatrisante

Chaque blessure doit être nettoyée à l’eau et au savon puis désinfectée minutieusement avec un antiseptique (cholhexidine, bétadine®, dakin®). Evitez l’eau oxygénée ou l’alcool dont l’application sur les plaies est douloureuse. Les petites plaies ne sont pas forcément superficielles telles les plaies de morsure ou de griffures après bagarre, les plaies par des objets contendants comme des bouts de verre. Une pommade cicatrisante peut ensuite être appliquée.

Read More »

Comment prévenir les récidives de cystites félines ?

juin 16, 2013   //   by admin   //   Chat  //  No Comments

La cystite s’exprime par une émission fréquente, souvent douloureuse, d’urines plus ou moins hémorragiques, en petites quantités et en des lieux pas toujours appropriés.

Votre chat se lèche alors souvent la région urogénitale, il se met souvent en position pour émettre de petites quantités d’urines teintées de sang dans sa litière mais aussi en dehors, il peut aussi miauler plaintivement…

Read More »

Le vaccin, pourquoi ? Pour qui ? Quand ? Comment ?

juin 2, 2013   //   by admin   //   Chat, Chien, NAC  //  No Comments

La vaccination est un acte de PREVENTION des maladies infectieuses.
Chat, chien, furet et lapin sont concernés par la vaccination.

Chat, chien, furet sont vaccinés dès l’âge de 8 semaines à l’aide d’au moins 2 injections à un mois d’intervalle tandis qu’une seule injection vaccinale suffit à déclencher l’immunité du lapin à partir de 5 semaines.

Un rappel annuel, pendant toute la vie de l’animal, entretient cette immunité

La consultation vaccinale est un acte de PREVENTION GLOBAL.

Read More »

2° Les autres parasites internes du chat

mai 1, 2013   //   by admin   //   Chat  //  No Comments

Si l’Aelurostrongylose (strongylose respiratoire provoquant de la toux), la dirofilariose (le plus souvent asymptomatique ou brutalement mortelle) et la leishmaniose (cutanée) sont des affections rarissimes dues au l’infestation de parasites internes, la toxoplamose revêt une importance majeure à cause de son caractère zoonotique. Read More »

Les parasites internes des carnivores domestiques : 1° Les parasites gastro-intestinaux du chat

avr 15, 2013   //   by admin   //   Chat  //  No Comments

Pourquoi vermifuger mon animal ? Je ne vois pas de vers…

Voilà une question légitime et souvent entendue. Les parasites internes ont des cycles de développement tels que seuls les adultes sont visibles à l’œil nu, or ils vivent à l’intérieur du corps…

Oui mais mon animal ne sort pas…

Histoire vraie :

ténia

ténia

Voilà la bébête trouvée dans les vomissements d’un jeune chat de 10 mois sans accès à l’extérieur depuis l’acquisition à 2 mois et n’ayant jamais été vermifugé : photo d’un ténia : vers avec anneaux (=proglottis) en grain de riz.

Il est probable que la contamination  de ce ténia ait été faite lors de son plus jeune âge par ingestion  de puces contaminées s’il s’agit d’un Dypilidium caninum ou moins probablement par ingestion du foie d’un rongeur contaminé s’il s’agit de taenia taeniaeformis. Cette infestation est fréquente et totalement asymptomatique en dehors des troubles digestifs qu’elle peut occasionner lors de l’expulsion mais elle constitue une source de contamination pour l’homme (zoonose occasionnelle). D’où l’intérêt et l’importance d’utiliser des antiparasitaires externes contre les puces (3,1% de puces contaminées) et internes lors de l’acquisition d’un animal.

La chimioprévention (vermifuges) permet d’éliminer périodiquement les vers abrités par l’animal. Le rythme de vermifugation dépend de l’âge et du mode vie de l’animal…

Read More »

Qu’est-ce qu’une AMM ?

mar 20, 2013   //   by admin   //   Chat, Chien, NAC  //  No Comments

 

* L’AMM = autorisation de mise sur le marché, définition selon Wikipédia :

L’autorisation de mise sur le marché (AMM) est l’accord donné à un titulaire des droits d’exploitation d’un médicament fabriqué industriellement pour qu’il puisse le commercialiser1. Cette procédure existe tant en médecine humaine qu’en médecine vétérinaire, pour laquelle existe généralement une agence et une procédure distincte (en France : l’ANSES = agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).

Lorsqu’un laboratoire pharmaceutique désire mettre en vente un produit de santé (médicament, produit d’analyse, etc.), il doit présenter un dossier auprès de l’autorité compétente concernée. L’AMM est délivrée soit par les autorités nationales compétentes (telle que l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la Direction générale du médicament (DGM) pour la Belgique, Swissmedic pour la Suisse) en cas de procédure nationale ou de reconnaissance mutuelle, soit par l’Agence européenne des médicaments (EMA) en cas de procédure centralisée. Aux États-Unis les demandes sont à formuler auprès de la Food and Drug Administration (FDA).

Pour chaque indication on évaluera son efficacité thérapeutique mise en regard du médicament et de la maladie. Ceci est généralement désigné par « rapport bénéfice/risque ».

Un retrait d’AMM peut être demandé en cas de découverte d’effets indésirables à long terme dans le cadre d’une pharmacovigilance qui entraîneraient une balance bénéfice-risque défavorable.

 

Quelle contraception pour votre chatte ?

mar 20, 2013   //   by admin   //   Chat  //  No Comments

Particularités anatomiques : la chatte présente extérieurement une vulve en région ventro-caudale de l’abdomen à 1 ou 2 centimètres sous l’anus. Elle possède en général 5 paires de mamelles mais les variations ne sont pas rares. Chez les jeunes, la différenciation des sexes n’est pas facile, pensez à la faire vérifier par votre vétérinaire.

Read More »

Quelle contraception pour votre chat ?

mar 20, 2013   //   by admin   //   Chat  //  No Comments

Particularités anatomiques : le chat présente extérieurement une paire de testicules placée dans le scrotum en région ventro-caudale (vers le bas et l’arrière) de l’abdomen à 2 centimètres sous l’anus. Au dessous des testicules et au milieu, le pénis est logé dans un fourreau. Chez les jeunes, la différenciation des sexes n’est pas facile, pensez à la faire vérifier par votre vétérinaire.

IMG_2992

chat sur le dos : penis dans son fourreau au dessus des testicules dans le scrotum au dessus de l’anus

Read More »

Pages :«12