• Subcribe to Our RSS Feed
Archive from décembre, 2013

Leucose féline, quelle prévention ? Comment vivre avec un chat FeLV séropositif ?

déc 12, 2013   //   by admin   //   Chat  //  No Comments

Le virus leucémogène félin (FeLV) est un rétrovirus dont le processus responsable du déclenchement et du déroulement de la maladie est complexe. Seuls les Félidés sont infectés actuellement, les lions d’Afrique et d’Asie semblent pour l’heure épargnés. C’est une infection mondiale. Aucune transmission du chat à l’homme n’est possible.

Le nombre de cas Français est passé de 16 % en 1990 à 1% en 2011 grâce à l’existence du dépistage et de la vaccination.
Mais la prévalence (nombre de cas) dépend des populations étudiées car, dans certaines collectivités sans mesures de prévention sanitaire, elle atteint 20 %.

Si la primo-infection se déroule classiquement dans la sphère oro-nasale avec une multiplication du virus dans les amygdales, le devenir du virus varie selon l’âge, la pression d’infection, le statut immunitaire et la virulence.
Le virus peut être rapidement maitrisé engendrant l’avortement de l’infection (20 à 30% des cas) ou, au contraire, proliférer de façon plus ou moins importante et plus ou moins rapide entrainant :
– une infection régressive (virémie transitoire de 3 à 6 semaines, maximum 16 semaines) pour 30 à 40% des cas,
– rarement une infection focale : mamelle, vessie, yeux (pour des chatons contaminés par leur mères)
– ou une infection progressive avec une virémie permanente et définitive pour environ 30 à 40% des cas. Ces chats constituent la principale source de contamination des autres chats. Leur espérance de vie est de 3 ans.
Les facteurs favorisant l’expression clinique sont aussi le jeune âge, la pression d’infection, le statut immunitaire du chat.
Les manifestations cliniques sont nombreuses, complexes et dépendantes de l’âge du chat au moment de l’infection (chatons très sensibles, chats âgés peu sensibles) et du sous-groupe de virus l’affectant. Read More »